«Flexibilité et professionnalisme» – entretien à l’occasion de notre anniversaire
A l’occasion de notre anniversaire, nous mènerons cette année des entretiens avec des personnes qui utilisent concrètement les produits et les services que socialdesign met au point avec et pour les clientes. A travers cette série d’entretiens, nous souhaitons vous donner un aperçu de notre travail et montrer comment il est perçu par les utilisateurs/-trices. socialdesign a mené la première entretien avec Urs Trösch, directeur de la fondation Rodania.

 

 

 

 

 

 

Où travaillez-vous et quelle est votre fonction?
Je travaille à la Fondation Rodania à Granges. Nous sommes une institution pour personnes lourdement handicapées établie dans le canton de Soleure. Depuis le début de l’année, j’y occupe la fonction de directeur et je suis chargé de la gestion des activités opérationnelles de l’ensemble de la Fondation. Comme je viens de commencer en janvier 2021, je suis en train de me mettre au courant de toutes les tâches. La Fondation Rodania emploie 180 collaboratrices et collaborateurs et 80 personnes en situation de handicap vivent et travaillent chez nous. Nous sommes donc encore une PME mais cela fait tout de même beaucoup de personnes dont je veux faire la connaissance – ce qui n’est pas toujours facile en ce moment avec la crise sanitaire.

Comment êtes-vous entré en contact avec socialdesign?
J’avais certes connaissance de l’existence de socialdesign, mais c’est dans le contexte du processus de candidature pour le poste que j’occupe depuis le début de l’année chez Rodania que je suis entré directement en contact avec vous. Le processus de recrutement était accompagné par socialdesign, c’est-à-dire que les entretiens d’embauche et le processus de sélection étaient organisés par socialdesign.

Pouvez-vous nous décrire de manière un peu plus détaillée comment ce recrutement s’est déroulé?
J’aimerais évoquer à ce sujet une anecdote amusante: j’ai posé ma candidature pour ce poste chez Rodania l’été dernier. Trois à quatre jours avant la date à laquelle j’avais prévu de partir en vacances à l’étranger, j’ai reçu un appel de socialdesign m’annonçant que j’étais invité à un premier entretien d’embauche. Je me suis trouvé confronté à un dilemme: je souhaitais absolument me présenter, bien sûr, mais j’avais prévu de passer trois semaines en camping-car sur la côte atlantique française. Votre collègue m’a proposé alors très spontanément la possibilité de conduire l’entretien d’embauche par l’intermédiaire de Zoom. Cette flexibilité bienvenue dans un tel moment s’est révélée une expérience très positive. C’est ainsi qu’une semaine plus tard, j’étais face à la caméra de l’ordinateur, en chemise, profitant pour une fois de l’invisibilité de mon short à l’écran. Ce n’est qu’après la réussite de l’entretien que votre collègue m’a confié que le fond sonore en arrière-plan de l’interview laissait deviner une ambiance très camping.

Ce premier entretien d’embauche a conduit ensuite à l’étape suivante.

Quels avantages et inconvénients voyez-vous dans le fait qu’une société externe comme socialdesign accompagne le processus de recrutement? Quelle valeur ajoutée y voyez-vous?
Pour moi, c’était une expérience totalement positive: socialdesign a créé un contexte professionnel pour mener les entretiens d’embauche. J’ai remarqué à plusieurs reprises que j’avais affaire à quelqu’un qui connaissait bien le secteur et était capable de faire des comparaisons avec d’autres institutions. Je me suis donc senti très à l’aise pendant tout le processus de recrutement. Dans les organismes responsables, par exemple les conseils de fondation, siègent souvent des profanes; avec socialdesign, c’est un partenaire professionnel qui a été intégré au processus. J’ai senti que la conseillère de socialdesign savait de quoi je parlais, et à son tour, elle m’a cité des exemples qui étaient pertinents pour moi. Les deux conditions – compréhension mutuelle et langage commun – étaient donc réunies. C’est certainement ce qui fait la différence par rapport à un bureau de recrutement classique: bien sûr, ils sont souvent très professionnels eux aussi. Mais ils connaissent peut-être moins bien la thématique et le contexte spécifique du secteur socio-sanitaire.
De plus, j’avais la même interlocutrice durant tout le processus de recrutement. Cela m’a donné de l’assurance et la communication a parfaitement fonctionné.

Pouvez-vous décrire le soutien de socialdesign en quelques mots?
socialdesign a réagi avec flexibilité aux circonstances, le contact était personnel et je me suis senti bien encadré. Dans le même temps, j’ai été sollicité de manière positive sur le plan professionnel.

Quel message souhaitez-vous transmettre à socialdesign pour les 15 prochaines années?
J’aimerais dire à socialdesign de garder son caractère personnel et de continuer dans cette voie. Car lorsqu’une organisation s’agrandit, elle risque, à mon avis, de perdre cette qualité. Un autre aspect important pour moi est l’engagement. Dans une procédure de recrutement, il est important de donner rapidement un retour, les candidats sont impatients de connaître le résultat et reconnaissants lorsque les choses ne traînent pas en longueur. socialdesign possède en outre des connaissances sectorielles et spécialisées approfondies que je tiens à souligner, cette clairvoyance est un attribut essentiel que socialdesign doit absolument conserver.

Et pour finir, je veux profiter de cet entretien pour présenter à socialdesign mes meilleurs vœux pour ses 15 ans d’existence!

Merci beaucoup, Monsieur Trösch, d’avoir pris le temps de nous faire part de vos impressions sur le travail de socialdesign. Nous vous adressons également tous nos meilleurs vœux pour votre avenir professionnel.